Bijoux

Bague en or : deux opérations nécessaires

Vous avez reçu en héritage des bagues en or. Ou alors, vous en avez acheté dernièrement. Que vous envisagiez de les vendre dans un futur proche ou non, attachez-vous à les faire estimer et à déterminer exactement la quantité d’or qu’elles renferment. En clair, assurez-vous qu’il s’agisse réellement de bagues en or et prenez connaissance de leur véritable valeur pécuniaire. Ensuite seulement, vous pourrez les faire assurer avant de les porter. Après tout, on n’est jamais trop prudent !

Déterminer la valeur de la bague

L’estimation bague consiste à déterminer la valeur du bijou. Il s’agit de sa valeur financière exprimée avec l’unité monétaire du pays où vous vous trouvez et au prix de l’or au moment de l’estimation. Cela signifie que cette procédure est à renouveler régulièrement dans la mesure où le cours de l’or évolue dans le temps. En principe, l’évaluateur commence à déterminer le métal avec lequel la bague a été faite. Dans le cas présent, il s’agit de l’or. Et encore, il s’attachera à définir le type d’or utilisé pour la bague : or jaune, or rose, or gris, or bleu… Au lieu de parler de type d’or, il est plus exact d’utiliser le terme d’alliage, chaque alliage existant ayant une couleur bien précise. Attention, car l’opération de détermination de l’alliage est différente de celle qui consiste à savoir le degré de pureté de l’or. Dans les alliages, c’est en principe de l’or pur qui est utilisé (75 %). L’évaluateur va chercher à savoir si cet or est effectivement pur. L’évaluation prend également en considération le poids de la bague ainsi que les pierres précieuses qui l’ornent. Enfin, l’évaluateur tient compte de la date de fabrication de la bague ainsi que de l’identité de l’artisan ou de la bijouterie/joaillerie qui l’a créé.

Authentifier la bague

Cette opération a deux objectifs. D’abord, elle vise à savoir si c’est de l’or pur qui est utilisé dans la bague. En clair, il va découvrir l’indice de pureté de l’or présent dans la bague. Il existe deux unités pour exprimer cette pureté : le carat et le millième. La pureté de l’or qui compose la bague ne change jamais. Il est donc inutile de faire expertiser régulièrement votre bague dans le but de connaître sa pureté en or. En second lieu, l’évaluateur va confirmer ou infirmer l’étiquette portée par la bague. Par exemple, la bague a-t-elle réellement été fabriquée par ce fameux joaillier comme l’a indiqué le vendeur ou le précédent propriétaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *